On se l'était transmis de génération en génération et voici qu'il a rendu l'âme mon sempiternel thermomètre à mercure. Il aura traversé les saisons, les rhumes et les grippes sans prendre une ride, et voilà qu'un simple rebond par terre a eu raison de lui.

Cela faisait un petit moment que je savais qu'il n'était plus du tout conseillé d'utiliser ce genre d'objet. Mais j'étais loin du compte. En effet, les thermomètres à mercure sont interdits depuis plus de 15 ans ! En cause, le mercure bien entendu qui peut s'échapper dans l'environnement et le polluer. J'en ai moi-même fait l'expérience, no comment. Mais aussi la possibilité de le briser dans les mains ou pire dans la bouche.

Alors, avec un enfant en bas âge, pas de chichi j’ai dû me suis renseigner sur les technologies alternatives de thermomètre. Celles qui sont précises, acceptées par les petits et pratiques à utiliser. Alors j'aimerais vous faire profiter de que j'en ai retenu.

Les technologies de thermomètre

Thermomètre classique: il en existe encore. Alors un liquide vient remplacer le mercure mais c'est finalement le même principe et cela peut casser facilement puisqu'il y a du verre. De ce que j'ai pu lire, cela reste quand même la mesure la plus précise, étant en contact directement avec la peau. Pas besoin de piles mais il faut de bons yeux.

Thermomètre oreille: le nom savant est thermomètre auriculaire et pour briller en société on parlera de prise de température tympanique. Il s'agit de placer le thermomètre dans le conduit auditif, le bout pointu facilitant l'insertion dans l'oreille. Il s'agit ici d'une technologie infrarouge, me semble-t-il. Cette méthode est prétendument aussi précise que la méthode classique. Ici il y a contact mais cela est moins invasif que la prise de température classique si vous voyez là où je veux dire. Aussi bien pour un bébé que pour un adulte.

Thermomètre frontal: ici aussi il y a un capteur infrarouge, et c'est la température du front qu'il faut mesurer. La prise de température est fiable dès lors que l'on est suffisamment proche du front et au centre de celui-ci. C'est une méthode absolument sans contact. Le must pour les petits bouts que l'on a mis 20 minutes à endormir et que l'on ne veut pas réveiller..

Mon choix

M'étant penchée longuement sur la question, j'ai choisi un thermomètre auriculaire. Je ne veux pas faire de pub mais pour fixer les idées, il s'agit du Thermoscan 7 de Braun. Et je suis absolument satisfaite ! Lorsque mon petit Hugo a eu de la fièvre avec l'épidémie récente de rhumes, rien de plus simple que de prendre la température. Il n'y a plus à le déshabiller ni à le réveiller. Et en plus sur ce genre de modèle, il y a des alertes fièvre, la mémorisation des dernières mesures pour pouvoir suivre l'évolution de la température. Et tellement rapide, quelques secondes au maximum, ça simplifie la vie !

Comment j'ai fait mon choix ? Je me suis d'abord aidée de sites de comparatif de thermomètres électroniques disponibles sur la toile. Puis quant à la technologie à choisir, j'ai conclu que le thermomètre auriculaire offrait un bon compromis. Il n'est pas aussi invasif que le thermomètre classique mais il reste plus précis que le thermomètre frontal. J'ai aussi remarqué que beaucoup de médecins l'utilisent. Voilà!

Les équivalences entre sites de mesure de température

Mais vous allez me dire les températures mesurées varient en fonction des endroits de prises. Oui c'est vrai et pas évident de trouver une information fiable sur Internet. Donc je vais finir sur ce point, si cela peut aider. La prise de référence étant rectale, voici les équivalences communément admises :
- prise frontale: ajouter 0.3 degrés
- prise axillaire (sous l'aine): ajouter 0.7 degrés
- prise auriculaire (oreille): ajouter 0.3 degrés
- prise buccale: ajouter 0.6 degrés
- prise temporale (tempe): ajouter 0.2 degrés

Et vous quel thermomètre avez-vous ?