Les envies et les découvertes d'Amel

08 janvier 2017

Tarte amandine avec ses poires

Ingrédients (pour 8 personnes) :
pour la pâte brisée sucrée :
- 170g de farine,
- 20g de sucre semoule,
- 85g de beurre,
- 1 pincée de sel,
- 1 jaune d'oeuf,
- un peu d'eau ;
pour la garniture :
- 100g de beurre,
- 100g de sucre semoule,
- 2 oeufs,
- 100g d'amandes en poudre,
- 20mL (=20g) de rhum,
- 8 demi poires au sirop (conserve).

Matériel :
- balance électrique,
- 2 saladiers,
- couteau d'office,
- fouet,
- moule à tarte,
- papier sulfurisé,
- spatule souple,
- rouleau à pâtisserie,
- cuillère en bois,
- planche à découper,
- fourchette,
- petite passoire

Durées :
- de réchauffement (beurre) : environ 20 minutes.
- de cuisson (fond de tarte seul) : environ 10 minutes.
- de cuisson (tarte entière) : 45 minutes.

Les étapes à suivre :
- Sortir 100g de beurre du réfrigérateur pour qu'il soit à température ambiante. Lorsque le beurre a ramolli (au moins 20 minutes), préchauffer le four à 180ºC (Th 6).
- Découper un carré de papier sulfurisé de taille un peu plus grande que le moule à tarte.
- Préparer la pâte brisée sucrée (voir recette sur ce site). Etaler la pâte. Pincer le haut des bords de la pâte pour que ce soit uniforme. Piquer le fond de tarte sur toute sa surface avec les dents de la fourchette.
- Cuire le fond de tarte seul durant une dizaine de minutes.

Ensuite pour la réalisation de la garniture :
- Placer le beurre mou dans le saladier, le couper en morceaux.
- Ajouter le sucre. Bien mélanger avec la cuillère en bois.
- Ajouter les oeufs un par un. Incorporer chaque oeuf avec la cuillère en bois.
- Ajouter la poudre d'amande et mélanger. Ajouter le rhum. Mélanger.
- Egoutter les poires. Conserver le sirop pour une autre recette. Sortir le fond de tarte du four avant qu'il ne commence à dorer.

Répartir la garniture sur toute la surface de la tarte.
- Couper chaque demi poire en lamelles.
- Les répartir sur la tarte. Répartir les poires de façon à avoir une demi poire par part.
- Cuire durant 45 minutes environ. La tarte est cuite lorsqu'elle est bien dorée.
- La déposer sur un plat pour la portionner.

Cette tarte se mange tiède et se conserve 2 ou 3 jours au réfrigérateur.

Pour plus d'inspiration rendez-vous sur le site aufeminin.

Posté par Ameliemaman à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 janvier 2017

Elle est belle ma poubelle !

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de poubelle. Et oui vous avez bien entendu. Cet objet du quotidien bien souvent délaissé dans nos maisons ou nos appartements fut une véritable révolution au moment où il a été inventé. Il mérite bien un billet. J'en profiterai pour vous présenter les dernières avancées techniques comme la poubelle design ou la poubelle automatique en fin d'article.

C'est dans les années 1880 qu'Eugène Poubelle, alors préfet de la Seine, décidé d'améliorer l'hygiène de la ville de Paris. L'idée est qu'une gestion des déchets réduit automatiquement les odeurs mais aussi la prolifération de nuisibles, pigeons, rats, insectes. C'est dit mais cela restait à faire. Alors plusieurs arrêtés sont émis afin d'obliger les propriétaires à se procurer des contenants avec couvercles pouvant de fait accueillir les déchets de leur copropriété. Nonobstant quelques récalcitrants, en 1890, Eugène Poubelle devient le préfet éponyme des collecteurs de déchets et leur mise en place est un succès indubitable.

Il est assez ahurissant de voir que déjà à l'époque un tri était prévu pour les différents types de déchets. Ainsi 3 boîtes sont obligatoires. Une va contenir les matières dites fermentescibles, une autre les papiers et les cartons et une dernière le verre et ses dérivés comme la porcelaine etc. Même si le traitement des déchets laissait à désirer, cela restait une révolution colossale pour l'époque. Il faut dire qu'avec 2 millions d'habitants déjà, Paris était une ville abyssale. Grâce à la mise en place d'une collecte régulière et systématique l'hygiène de la ville devient un modèle dans la France entière. Malgré tout, il faudra attendra les années 1950 pour que son usage se démocratise dans les municipalités françaises.

Aujourd'hui en France cette annale peut prêter à la raillerie mais si l'on observe de plus près lors des grèves des éboueurs ou même dans certains pays d'Asie, l'invention de la poubelle automatique et son réseau de collecte furent une révolution. Et pour la petite histoire, ce n'est qu'en 1980 que l'on voit poindre la notion de poubelle ou plus précisément de corbeille dans les systèmes informatiques. Soit un siècle après son invention.

Je voudrais finir en mentionnant que l'innovation dans le monde de la poubelle existe bel et bien encore. Que ce soit dans la forme ou dans l'utilité. Ainsi votre poubelle de cuisine désoubliée peut désormais devenir une poubelle design donnant véritablement du cachet à votre pièce. Pour les plus geeks, il également possible de se procurer une poubelle automatique autonome évitant le toucher avec le conteneur ou les déchets. Enfin, notons que les fabricants ont énormément d'imagination lorsqu'il s'agit de s'inspirer d'autres objets !

Posté par Ameliemaman à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

Recette de la pâte feuilletée pour vos galettes !

Voici de quoi faire vos galettes entièrement par vous-même ! Enfin je vous donne la recette de la pâte feuilletée, la frangipane fera l’objet d’un second billet :-)

Ingrédients :
pour 1 rouleau de pâte feuilletée, soit 250g
 - 110g de farine,
 - 1 pincée de sel fin,
 - 80g de beurre doux,
 - 55g d'eau,
 - de la farine.

Le matériel :
 - balance,
 - saladier,
 - pinceau,
 - saladier,
 - rouleau à pâtisserie,
 - verre (pour peser),
 - petite assiette (pour peser)
 
Durée de cuisson : pas de cuisson.
Durée de repos : 20+30+30 minutes.


Voici les étapes à suivre:
Placer la farine et le sel dans le saladier. Peser l'eau. Puis réaliser un puits dans la farine pour y verser l'eau. Ainsi du bout des doigts, ramener de la farine vers le centre. Continuer ainsi pour former une boule. Lorsque tout est amalgamé, sortir la pâte du saladier.

Appuyer fortement avec la paume de la main sur la pâte pour l'homogénéiser complètement. former une boule et la filmer. Placer au réfrigérateur pendant 20 minutes.

Peser le beurre et le couper de façon à former un carré régulier.

Lorsque la pâte a reposé 20 minutes, fariner le plan de travail et la disposer par-dessus.
 - Etaler la pâte en forme de disque et disposer le carré de beurre au centre. Utiliser le pinceau pour retirer toute la farine.
 - Replier les bords sur le beurre en enlevant à chaque fois la farine avec le pinceau.
 - Il est important de bien retirer la farine à chaque fois sinon la pâte feuilletée ne gonflera pas à la cuisson.
 - Délicatement, appuyer avec le rouleau sur la pâte pour répartir le beurre à l'intérieur. Il ne faut surtout pas que le beurre s'échappe.
 
Utiliser le rouleau comme repère pour étaler la pâte bien droit. Etaler un rectangle 3 fois plus long que large.
- Plier ce rectangle en 3 en commençant par la partie du bas.
-  Replier ensuite celle du haut. Le premier tour est ainsi réalisé, comme l'indique le doigt sur la photo.

Laisser reposer la pâte 30 minutes au réfrigérateur. Au bout de 30 minutes, disposer la pâte, pliure vers la droite, sur le plan de travail fariné.
- Etaler encore un rectangle 3 fois plus long que large.
- Plier la partie basse, puis la partie haute.
- Tourner la pâte d'un quart de tour vers la droite. Etaler un rectangle 3 fois plus long que large.
- Plier la partie basse. Plier la partie haute. Le troisième tour est ainsi réalisé. Laisser la pâte reposer 30 minutes au réfrigérateur.

Au bout de 30 minutes, disposer la pâte, pliure vers la droite, sur le plan de travail fariné. Etaler un rectangle 3 fois plus long que large.
- Plier la partie basse puis la partie haute. Tourner la pâte d'un quart de tour vers la droite.
- Etaler un rectangle 3 fois plus long que large. Plier la partie basse puis la partie haute. Le cinquième tour est ainsi terminé.

La pâte feuilletée à 5 tours est prête à être utilisée. Elle peut se conserver filmée au réfrigérateur durant 2 jours ou au congélateur.

Posté par Ameliemaman à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2016

Le magret de canard facon Amélie

Voici une recette classique mais à la hauteur de cette saison festive !

Ingrédients (pour 2 personnes) :
- 2 magrets,
- 1 oignon,
- du sel fin,
- l'huile d'arachide,
- du beurre.

Le matériel :
- 2 poêles,
- un petit plat,
- du papier aluminium,
- une cuillère en bois,
- pince,
- couteau d'office,
- planche à découper,
- ramequin (pour débarrasser la graisse),
- couteau éminceur

Durées :
- cuisson : 10+5+5 minutes.
- repos après cuisson : 5 minutes.            

Allons-y !
- Faire chauffer la poêle.
- Pendant que la poêle chauffe, retirer la graisse et les bouts de nerfs côté chair. Retourner le magret et quadriller la graisse jusqu'à la chair, sans entailler cette dernière. Sur un feu doux/moyen, placer le magret directement sur la poêle, sans ajout de matière grasse, côté graisse d'abord.

Au fur et à mesure de la cuisson, retirer la graisse de la poêle en la versant dans le ramequin.
- Pendant que le magret cuit doucement, peler l'oignon.
- Retirer la base de l'oignon. Emincer finement (= couper en rondelles).
- Faire fondre un peu de beurre avec de l'huile d'arachide dans la poêle. Faire suer l'oignon doucement en remuant régulièrement (= l'eau contenue dans l'oignon s'évapore). Saler selon les goûts. Au bout de 10 minutes de cuisson, retourner le magret.

Il ne faut surtout pas saler durant la cuisson.
- Au bout de 5 minutes de cuisson côté chair, retourner le magret côté graisse.
- Au bout de 5 minutes de cuisson côté graisse, déposer le magret dans un plat. Recouvrir le magret d'un papier aluminium et le placer dans un four à 60-70C durant 5 minutes. Trancher le magret en 6 ou 7 morceaux. Saler selon les goûts. Le magret est bien rosé.

Il se mange immédiatement bien sûr, avec les oignons sautés.

 

Posté par Ameliemaman à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2016

J'ai décidé d'arrêter le thermomètre à mercure!

On se l'était transmis de génération en génération et voici qu'il a rendu l'âme mon sempiternel thermomètre à mercure. Il aura traversé les saisons, les rhumes et les grippes sans prendre une ride, et voilà qu'un simple rebond par terre a eu raison de lui.

Cela faisait un petit moment que je savais qu'il n'était plus du tout conseillé d'utiliser ce genre d'objet. Mais j'étais loin du compte. En effet, les thermomètres à mercure sont interdits depuis plus de 15 ans ! En cause, le mercure bien entendu qui peut s'échapper dans l'environnement et le polluer. J'en ai moi-même fait l'expérience, no comment. Mais aussi la possibilité de le briser dans les mains ou pire dans la bouche.

Alors, avec un enfant en bas âge, pas de chichi j’ai dû me suis renseigner sur les technologies alternatives de thermomètre. Celles qui sont précises, acceptées par les petits et pratiques à utiliser. Alors j'aimerais vous faire profiter de que j'en ai retenu.

Les technologies de thermomètre

Thermomètre classique: il en existe encore. Alors un liquide vient remplacer le mercure mais c'est finalement le même principe et cela peut casser facilement puisqu'il y a du verre. De ce que j'ai pu lire, cela reste quand même la mesure la plus précise, étant en contact directement avec la peau. Pas besoin de piles mais il faut de bons yeux.

Thermomètre oreille: le nom savant est thermomètre auriculaire et pour briller en société on parlera de prise de température tympanique. Il s'agit de placer le thermomètre dans le conduit auditif, le bout pointu facilitant l'insertion dans l'oreille. Il s'agit ici d'une technologie infrarouge, me semble-t-il. Cette méthode est prétendument aussi précise que la méthode classique. Ici il y a contact mais cela est moins invasif que la prise de température classique si vous voyez là où je veux dire. Aussi bien pour un bébé que pour un adulte.

Thermomètre frontal: ici aussi il y a un capteur infrarouge, et c'est la température du front qu'il faut mesurer. La prise de température est fiable dès lors que l'on est suffisamment proche du front et au centre de celui-ci. C'est une méthode absolument sans contact. Le must pour les petits bouts que l'on a mis 20 minutes à endormir et que l'on ne veut pas réveiller..

Mon choix

M'étant penchée longuement sur la question, j'ai choisi un thermomètre auriculaire. Je ne veux pas faire de pub mais pour fixer les idées, il s'agit du Thermoscan 7 de Braun. Et je suis absolument satisfaite ! Lorsque mon petit Hugo a eu de la fièvre avec l'épidémie récente de rhumes, rien de plus simple que de prendre la température. Il n'y a plus à le déshabiller ni à le réveiller. Et en plus sur ce genre de modèle, il y a des alertes fièvre, la mémorisation des dernières mesures pour pouvoir suivre l'évolution de la température. Et tellement rapide, quelques secondes au maximum, ça simplifie la vie !

Comment j'ai fait mon choix ? Je me suis d'abord aidée de sites de comparatif de thermomètres électroniques disponibles sur la toile. Puis quant à la technologie à choisir, j'ai conclu que le thermomètre auriculaire offrait un bon compromis. Il n'est pas aussi invasif que le thermomètre classique mais il reste plus précis que le thermomètre frontal. J'ai aussi remarqué que beaucoup de médecins l'utilisent. Voilà!

Les équivalences entre sites de mesure de température

Mais vous allez me dire les températures mesurées varient en fonction des endroits de prises. Oui c'est vrai et pas évident de trouver une information fiable sur Internet. Donc je vais finir sur ce point, si cela peut aider. La prise de référence étant rectale, voici les équivalences communément admises :
- prise frontale: ajouter 0.3 degrés
- prise axillaire (sous l'aine): ajouter 0.7 degrés
- prise auriculaire (oreille): ajouter 0.3 degrés
- prise buccale: ajouter 0.6 degrés
- prise temporale (tempe): ajouter 0.2 degrés

Et vous quel thermomètre avez-vous ?

Posté par Ameliemaman à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 décembre 2016

Une tartiflette maison pour réchauffer!

Comme il commence a faire bien froid dehors, j’ai eu envie d’une bonne tartiflette au reblochon. Avec un verre d’Apremont biensur !

Ingrédients (pour 3 personnes):
- 4 pommes de terre (non épluchées = 750g),
- 75g de lardons,
- ½ oignon (épluché = 80g),
- de l'huile d'olive, du beurre,
- des herbes de Provence,
- 1 Reblochon fermier (=450g),
- du sel, du poivre,
- 1 cuillère à soupe de crème fraîche,
- 70g de vin blanc (Apremont par exemple).

Durée de cuisson : 30+30 minutes.

Matériel :
- planche à découper,
- couteau d'office,
- passoire,
- cuillère à soupe,
- économe,
- cuillère en bois,
- petite marmite,
- grande assiette,
- verre,
- plat allant au four

Passons à la préparation:
Commencer par éplucher les pommes de terre et les laver pour enlever l'amidon. Couper chaque pomme de terre en deux, recouvrir d'eau froide et porter à ébullition. Faire cuire environ 30 minutes.

Durant la cuisson des pommes de terre, éplucher l'oignon. Le ciseler (= couper en petits dés) et le faire suer dans de l'huile d'olive (= l'eau contenue dans l'oignon s'évapore).

Enlever la croûte du Reblochon et le couper en 4. Couper chaque morceau en 2 dans le sens de l'épaisseur. Ensuite beurrer le plat.

Lorsque les oignons sont bien translucides, ajouter les lardons dans la poêle et faire cuire 2 ou 3 minutes. Lorsqu'elles sont cuites, égoutter les pommes de terre et les laisser tiédir à température ambiante.

Préchauffer le four à 180ºC (Th 6).

Couper la moitié des pommes de terre en grosses rondelles et les répartir dans le plat. Répartir la moitié du mélange oignons/lardons par-dessus les pommes de terre. Ajouter le reste de pommes de terre coupées en rondelles. Répartir le reste du mélange oignons/lardons par-dessus. Ajouter la crème fraîche et finir par les morceaux de reblochon. Arroser le tout avec le vin blanc. Saler, poivrer et ajouter des herbes de Provence selon les goûts.

Placer au four environ 30 minutes, jusqu'à ce que le reblochon gratine en surface.

Servir chaud, accompagné du reste de vin blanc. Attention, boire de l'eau avec un plat à base de fromage fait gonfler le ventre !

Posté par Ameliemaman à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2016

Recette du Carpaccio de saumon

Carpaccio saumon

Liste des ingrédients :
- 450 g de pavé de saumon frais
- 6 c.à s. d'huile d'olive vierge bio
- 4 c.à s. de jus de citron fraîchement pressé
- 3 tours de moulin à poivre de Séchuan
- 3 tours de moulin de baies rouges
- ½ oignons blancs de lamelles tranchées
- 1 branche d'aneth ciselée
- 1 pincée de paprika fumé doux

Réalisation :
Commencez par découper de fines lamelles de tranches de saumon frais. Ensuite vous disposerez ces lamelles dans une assiette plate.

Couper les oignons blanc en lamelles pour ensuite les parsemer sur la composition.

A votre convenance, repartissez 3 tours de moulin de chaque poivre. Enfin parsemez d'aneth et de paprika fumé sur les bords de l'assiette pour le coté décoration.

Laissez mariner au frais 1 heure et servir très frais

Posté par Ameliemaman à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2016

La touche déco du jour: le diffuseur d’huiles essentielles

Les diffuseurs d’huiles essentielles deviennent vraiment très tendance de nos jours. A la base utilisés à des fins médicales pour l’inhalation d’aérosols, ils se vendent à présent dans le milieu particulier. Et il faut voir le nombre de modèles disponible sur le marché ! Comme j'ai franchis le pas il y a quelques semaines et que j'en suis satisfaite, je vous propose le résultat de ma trouvaille.

Que l'on soit féru d'aromathérapie, d'huiles essentielles ou tout simplement à la recherche d'une ambiance zen et sereine, il y en a pour tous les goûts.

Personnellement étant sensible à la décoration de mon intérieur, j'ai acheté un modèle à apparence bois et verre, sobre et élégant, vraiment magnifique ! C'était le premier critère. Et puis je trouve que c'est intemporel et cela fait la curiosité de mes invités.

Alors j'étais un peu perdue au début, surtout sur les technologies utilisées car l'apparence c'est mon affaire! Du coup je me suis aidé de sites spécialisés comme un site de guide de diffuseurs disponibles sur le marché. Vous pouvez trouver plein de sites très intéressants sur les huiles essentielles également.

Ce que je retiens de toutes mes recherches, pour celles et ceux qui veulent se lancer, c'est qu'il y a 4 technologies de diffuseur huile essentielle:

- chaleur douce: le diffuseur va chauffer légèrement l'huile essentielle, qui étant un compose très volatil, va s'évaporer dans l'air. Ce que j'en ai retenu, c'est que c'est la technologie la moins efficace. En effet l'huile est composée de différentes molécules qui ne sont pas tous aussi volatiles, et puis il y a le risque de dégrader l'huile…

- ventilation: comme son nom l'indique un petit ventilateur va souffler sur les huiles essentielles pour les projeter. Ce sont les modèles les moins coûteux que j'ai pu voir. En gros c'est un ventilateur… mais il parait que leur efficacité est aussi faible. Dans le sens ou si la pièce est trop grande, cela ne couvrira pas la pièce.

- brumisation: j'ai aussi entendu diffuseur à ultrasons. C'est la même chose. En gros des ultrasons sont générés par une membrane qui est en contact avec un mélange essentiellement compose d'eau et de quelques gouttes d'huiles essentielles. A son contact, l'eau est pulvérisée à froid dans l'air. C'est un procède efficace mais comme ce sont de grosses gouttelettes, cela ne reste pas longtemps dans l'air. En revanche c'est très utile pour les pièces qui sont un peu sèches, notamment à cause du chauffage.

- nébulisation: d'après ce que j'ai pu lire c'est le plus efficace. C'est donc pour cela que j'ai acheté un modèle de ce type. Il est vrai que c'est légèrement plus cher à l'achat mais on économise tellement sur les huiles essentielles par la suite. Et puis ce sont souvent les seuls modèles à être en bois et en verre et ça c'est classe ! Hormis le coté apparence, ces appareils peuvent couvrir de grandes surfaces. Du fait que les huiles essentielles sont projetées en très fines gouttelettes très volatiles qui resteront dans l'air longtemps. A peine quelques gouttes placées dans le diffuseur et l'appareil démarre, on constate à quel point c'est efficace !

Voilà !

J'espère que je vous ai aidé pour en savoir plus sur le diffuseur huile essentielle.

Posté par Ameliemaman à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2016

La tortilla au chorizo

Ingrédients (pour 4 à 5 personnes):
- 10 œufs,
- 1 demi chorizo,
- 2 petites poignées de gruyère râpé,
- ½ oignon,
- sel, poivre, thym, un peu d'huile d'arachide.

Durée de cuisson: 10 à 15 minutes.

Matériel:
- poêle,
- planche à découper,
- couteau éminceur,
- papier sulfurisé,
- plat allant au four,
- saladier,
- fourchette,
- cuillère en bois.

Passons aux étapes:

Faire chauffer l'huile dans la poêle.

En parallèle, éplucher et ciseler (= couper en petits dés) la moitié de l'oignon, conserver l'autre moitié pour une autre recette. Faire suer (= l'eau contenue dans le produit s'évapore) l'oignon dans l'huile chaude. Stopper la cuisson lorsque l'oignon commence à brunir.

Peler la moitié du chorizo et conserver l'autre moitié pour une autre recette. Le couper en 4 dans le sens de la longueur. Couper les morceaux en petits dés.

Préchauffer le four à 180ºC (Th 6).

Ensuite, recouvrir le plat de papier sulfurisé. Répartir les dés d'oignon puis de chorizo sur le papier sulfurisé. Puis battre les œufs en omelette avec la fourchette. Ajouter, sel, poivre et thym, à doser selon les goûts.

Verser doucement dans le plat, il faut que les morceaux d'oignon et de chorizo restent toujours répartis équitablement. Répartir le gruyère râpé sur toute la surface.

Cuire au four durant 10 à 15 minutes.

La tortilla est cuite lorsque les œufs ont bien coagulé (le mélange ne tremble plus). Laisser refroidir quelques minutes hors du four avant de portionner. Sortir la tortilla du plat en s'aidant du papier, retourner sur la planche à découper.

Servir coupe en gros morceaux et déguster chaud ou froid à l'apéritif.

Posté par Ameliemaman à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2016

Le smoothie de l’été

Voici une petite recette bien rafraîchissante avec la chaleur actuelle, avec des fruits de saison !

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 2 nectarines jaunes,
- 2 oranges,
- 2 pommes,
- 6 kiwis,
- 600mL d'eau (=600g),
- 30g de sucre glace.

Matériel :
- couteau d'office,
- économe,
- planche à découper,
- blinder,
- verre,
- petite assiette (pour peser),
- balance,
- presse-agrumes

Étapes:
- Presser les oranges et placer le jus dans le blinder.
- Peler les pommes, retirer les pépins.
- Les couper en petits morceaux.
- Placer les morceaux de pommes dans le blinder.
- Retirer les noyaux des nectarines.
- Peler les nectarines et les couper en morceaux.
- Les placer dans le blinder.
- Peler les kiwis et les couper en 4 pour retirer la partie blanche.
- Les mixer durant une dizaine de secondes.
- Ajouter l'eau et mixer.
- Ajouter le sucre glace. Mixer. 

A déguster frais. Se conserve 2 jours au réfrigérateur.

Posté par Ameliemaman à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]